L'éternel mari

d'après Fédor Dostoïevski

Création 2023

 

Tout presque se passe la nuit, imbibée d'alcool, tout se déplie dans un jeu cruel, comme si chaque motif en dissimulait un autre dans une manipulation perpétuelle.
Les chapitres – titrés comme des tableaux – jettent en un claquement de doigt le lecteur à la manière d'un cauchemar, d'un appartement à l'autre, d'une maison à un cimetière.

 

Calendrier

 

Les 2 et 3 novembre 2023
Avant-premières au Théâtre d'O, Montpellier

Les 8 et 9 novembre 2023
Théâtre + Cinéma, scène nationale de Narbonne

Le 16 novembre 2023
Le Théâtre dans les vignes, Couffoulens

Le 21 novembre 2023
L'Ancien Évêché, ATP d'Uzès

Les 29 et 30 novembre 2023
La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne

Du 16 au 19 janvier 2024
Le Cratère, scène nationale d'Alès

Les 30, 31 janvier et 1 février 2024
Théâtre Jean-Claude Carrière, Domaine d'O, Montpellier

Le 3 février 2024
Théâtre Jacques Cœur, Lattes

L'éternel mari
Mise en scène Nicolas Oton
Librement adapté de la nouvelle L'éternel mari de Fédor Dostoïevski
Traduit par André Markowicz
Adaptation Nicolas Oton, Jacques Allaire, Frédéric Borie
Photos du spectacle Raphaël Hardelin
Avec Jacques Allaire, Frédéric Borie

Production : Machine Théâtre.
Coproduction : Domaine d'O - cité européenne du théâtre, Théâtre d'O, aide à la création du département de l'Hérault, Hérault Culture, Scène de Bayssan.
Soutien : Drac Occitanie, ENSAD - Hangar Théâtre.

Retrouvailles

d’après Thomas Bernhard

• Télécharger le dossier

 

Thomas Bernhard comme antidote à l’illusion et à l’hypocrisie. Miroir pour réfléchir le monde, sa vanité, sa comédie. C’est dans la représentation de la représentation que se traque le mensonge. Penser, écrire, marcher... Tension permanente vers l’autonomie. Sortir de l’abri, détruire son abri et tout ce qui rattache à l’abri... Renoncement à toute forme d’installation.

Retrouvailles
d'après Thomas Bernhard
Mise en scène Brice Carayol
Avec Laurent Dupuy, Franck Ferrara, Christelle Glize, Patrick Mollo
Création lumières Thomas Clément de Givry
Création et régie son Alex Flory

Production : Machine Théâtre.
Coproduction : Service culturel de la Ville d’Alénya.

Cul et chemise

de Jean-Marie Piemme

• Télécharger le dossier

 

Est-ce du lard ou du cochon ? Une provocation ? Un pastiche ? L’histoire d’une amitié ? Une aventure belge ?
Avant de commencer la lecture, notre imaginaire est déjà au travail. Mais dès la première page, il s’agit d’acteurs, deux frères…Victor et Louis, comme d’un autre temps.
Ils sont à la dérive, en perte de sens, englués dans un vide existentiel, oubliés des théâtres et  de l’institution, dépassés par la nouvelle génération.
Mais comme deux vieux boxeurs, ces deux poètes égarés, n’ont pas totalement baissé la garde, les gants prêts à être enfilés pour un retour tonitruant !

Après vingt ans de compagnie et une trentaine de spectacles nous sommes tout de suite saisis par ces deux personnages, qui nous ressemblent étrangement.
Parfois lassés ou défaitiste, parfois secoués d’un désir intact de faire du théâtre ; nous nous posons les mêmes questions que Victor et Louis.

Plus de 30 représentations depuis sa création en janvier 2021

Cul et chemise
De Jean-Marie Piemme
Mise en scène Nicolas Oton
Avec les comédiens du collectif Machine Théâtre Brice Carayol et Laurent Dupuy
Scénographie-décor Pierre Heydorff
Lumière Mathieu Zabé
Son Alex Flory
Costumes Cathy Sardi
Régie Cyril Amiot
Photos du spectacle Marc Ginot

Production : Machine Théâtre.
Coproduction : Le Cratère scène nationale d’Alès, L’Archipel scène nationale de Perpignan.
Avec le soutien du Théâtre dans les Vignes à Couffoulens et de l’Imprimerie à Montpellier.
La compagnie Machine Théâtre est subventionnée par Le Ministère de la Culture - DRAC Occitanie, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la Ville de Montpellier.

Crime et châtiment

d'après le roman de Fedor Dostoïevski

• Télécharger le dossier

 

La première idée de Dostoïevski en écrivant Crime et châtiment était d’évoquer l’alcool, « l’ivrognerie » en lien avec son propre père alcoolique.
La misère, la pauvreté, les bas-fonds où il ne reste plus pour l’humain que d’autre choix que de descendre encore plus bas. Avec l’espoir peut-être d’être « pardonné » ou « jugé » par un dieu clément. Et à la fois avec une conscience aigüe et désespérée de son propre abaissement, une lueur de lucidité sur sa propre condition mais aussi sur celle de l’humanité entière : ici pas de faux semblants, de ronds de jambe ou d’artifice : la chair crue du monde est livrée avec ses tourments et ses indignités.
Pas « d’arrangement » possible, de concession ou de consensus.

Crime et Châtiment
D'après le roman de
Fédor Dostoïevski
Traduit du russe par André Markowicz
Adaptation et mise en scène Nicolas Oton
Adaptation et assistante à la mise en scène Ludivine Bluche
Avec Cyril Amiot, Ludivine Bluche, Frédéric Borie, Brice Carayol, Charlotte Clamens, Laurent Dupuy, Franck Ferrara, Christelle Glize, Patrick Mollo, Nicolas Oton, Alex Selmane, Alyzée Soudet
Scénographie Gérard Espinosa
Lumière Dominique Borrini
Son Alexandre Flory
Costumes Marie Delphin
Régie générale Mathieu Zabé et Jean-Marie Deboffe
Régie lumière Claire Eloy
Maquillage, coiffures Dorothée Leccia
Couture Cathy Sardi

Production : Machine Théâtre.
Coproduction : L’Archipel, scène nationale de Perpignan ; Le Cratère, scène nationale d’Alès ; Festival Le Printemps des comédiens, Montpellier.
La Compagnie Machine Théâtre est associée au Cratère, scène nationale d’Alès. Nicolas Oton est artiste accompagné par L’Archipel, scène nationale de Perpignan. Le spectacle a été accueilli en résidence au Centre dramatique national de Montpellier, à L’Archipel scène nationale de Perpignan. Les décors et les costumes ont été réalisés dans les ateliers du Centre dramatique national de Montpellier.
Soutiens : Région Occitanie aide à la production et Adami. Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.
La compagnie Machine Théâtre est subventionnée par Ministère de la Culture DRAC Occitanie au titre des compagnies conventionnées, et la Ville de Montpellier.

Retrouvailles
d’après Thomas Bernhard
Cul et chemise
de Jean-Marie Piemme
L'éternel mari
D'après Fédor Dostoïevski
La Nuit des rois
de Shakespeare
Crime et Châtiment
d'après Fédor Dostoïevski
La sortie de l'artiste de la faim
de Tadeusz Rózewicz
Dom Juan désossé
d'après Molière
Les carnets du sous-sol
de Fedor Dostoïevski